Nous animons vos défilés, corsos fleuris, carnavals, cavalcades, cérémonies patriotiques, commémorations, concerts, messes en musique, reconstitutions historiques, festivals de musique...

Musique des anciens du 18 ème régiment de transmissions d’Epinal

Le 18ème régiment de transmissions, stationné à Epinal, caserne Varaigne, a été créé en 1951.

Une musique officielle y a été constituée et dirigée par le Capitaine MONNIOTTE, puis successivement par l’adjudant-chef STECK et l’adjudant-chef Simon PERRIN.

En 1978, la musique a été dissoute.

C’est en 1983, sous l’impulsion de Simon PERRIN et Christian CHARTIER d’Epinal, qu’une association loi 1901, d’anciens musiciens du 18ème RT a été créé. Une formation musicale comptant alors une centaine d’exécutants bénévoles a pris forme.
Actuellement notre effectif est de 83 musiciens et 3 cantinières. Les différents participants proviennent de plusieurs régions de France.

Revêtus de la prestigieuse tenue de gendarme second empire, et depuis peu de notre tenue bleu-horizon, nous nous produisons tant en France qu’à l’étranger.

L’un des points forts de ces années passées a été sans aucun doute notre participation durant quinze jours, à la grande fête de la commémoration du rattachement de l’état du Texas aux Etats Unis, à Dallas en octobre 2002.

Nous nous présentons entre 45 et 55 musiciens environ et assurons une vingtaine de prestations chaque année . Notre répertoire est varié, allant de la musique militaire, napoléonienne, classique, à la musique plus populaire et nous permet de nous présenter en concerts, ou d’animer soit des défilés, corsos fleuris, cavalcades, cérémonies patriotiques et autres manifestations.

Depuis Octobre 2014, la direction est assurée par Roland FOREY assisté de Daniel PIERRE, tambour Major.
Chant du 18ème RT
Chanter pour ne pas oublier !


I
Au lendemain de cette grande guerre,
C’est en Lorraine que tout a commencé.
Des vieux sapeurs au cœur des forteresses, }bis
Nous héritons nos lettres de noblesse. }bis
Refrain
En d’autres temps de misère et de fer,
Naquit cette arme qui fait notre fierté.
D’Afrique du Nord jusqu’aux rives de Provence, }bis
Les transmetteurs ont débarqué en France. }bis
II
De l’Allemagne aux sables du désert,
Sur tous les fronts la cuirasse a brillé.
Sachons puiser dans nos pages de gloire, }bis
L’ardeur, la foi qui ferons notre histoire. }bis
III
Sur cette terre meurtrie de Normandie,
Les transmetteurs arrivent aujourd’hui.
Les sacrifices que tant ont accordés, }bis
Le 18e saura s’en inspirer. }bis
IV
Et si demain la Patrie nous appelle,
Nous partirons remplis de ton ardeur,
Tressaille l’ennemi et sonne le rappel,
Saint Gabriel, et nous serons vainqueurs.

HISTORIQUE DU 18 ème RÉGIMENT DE TRANSMISSIONS

Le 18ème régiment du génie est créé à NANCY (54) le 20 avril 1923. Ses deux bataillons sont héritiers des télégraphistes de l’armée MANGIN dont les faits d’arme valent aux fanions des 3 premières compagnies du 18ème RG de porter la croix de guerre 1914-1918.

Le général ROLLIN, premier chef de corps, reçoit le drapeau du 18ème RG le 1er janvier 1925.
Le 29 juin 1930, le 3ème bataillon du 18ème RG stationné à LILLE (59), rejoint les deux autres bataillons stationnés à NANCY. Les 1er et 2ème bataillons deviennent des bataillons de campagne et le 3ème devient bataillon de région fortifié.

Ainsi, de 1935 à 1939, le 18ème RG assure la mise en place, l’entretien et l’exploitation du réseau des transmissions du secteur fortifié du nord-est au sein de la ligne MAGINOT. Le 3ème bataillon cantonné LILLE, couvre avec ses 3 compagnies, la région fortifiée de la Lauter. Le 4ème bataillon couvre la région fortifiée de METZ (57).

Le 2 septembre 1939, au moment de la mobilisation, le 18ème RG est dissous pour former principalement les compagnies télégraphistes et radiotélégraphistes des divisions d’infanterie le long de la frontière nord-est.

Le 1er novembre 1945, le 18ème régiment de transmissions est créé à GRENOBLE (38) et reçoit le drapeau et l’emblème  du 18ème RG démarqués « Transmissions ». La plupart des unités entrant dans sa composition sont issues de détachements qui ont fait compagne en Afrique du Nord, en Italie, en France et en Allemagne.

Parmi ces unités, la compagnie de transmissions 807 est citée à l’ordre du Corps d’Armée. Ses faits d’arme valent au drapeau du 18ème RT de porter dans ses plis l’inscription « Allemagne 1945 ».

Dissous le 15 mars 1946, il est reconstitué le 1er mai de la même année en Autriche à partir des réserves de la 1ère Armée. Cependant, la tradition voulant que le « 18 » soit un régiment de Lorraine, un second régiment de transmissions est créé le 1er avril 1947 à METZ. Les deux 18ème RT vont coexister pendant trois mois avant que celui d’Autriche ne prenne le numéro 42.

Le 31 décembre 1947, le 18ème RT est à nouveau dissous. Il est dissocié en 2 bataillons, le 18ème BT et le 118ème BT qui se partageront la garde du drapeau six mois de l’année.

Le 18ème RT sera recréé le 1er avril 1951 à METZ à partir du 118ème BT ; puis il rejoint aussitôt EPINAL (88) où il tiendra garnison pendant 46 ans. Pendant cette période, il reçoit l’ordre d’instruire, sur le plan national, les recrues dans la technique de l’arme des transmissions. Ainsi, le 1er août 1956, le 18ème RT change d’appellation et devient le 18ème régiment d’instruction des transmissions (18ème RIT).

Le 1er août 1977, dans le cadre de la restructuration de l’armée de Terre, le 18ème RIT retrouve son appellation d’origine « 18ème RT ». Il devient l’un des trois régiments des forces et assure les liaisons du 1er Corps d’Armée. Le 1er juillet 1990, le 18ème RT devient un élément organique de la FAR. Le 1er septembre 1993, le 18ème RT rejoint le 3ème Corps d’Armée puis la brigade des transmissions créée le 1er mai 1994. Le 25 mai 1997, le 18ème RT est dissous à EPINAL.

Le 1er juillet 2003, le 18ème RT est recréé à BRETEVILLE SUR ODON (14). Le 22 mai 2010, le régiment est une nouvelle fois dissous. Ses compagnies servent à assurer la montée en puissance du nouveau régiment de transmissions et d’appui au commandement stationné à DOUAI (59).

Inauguré le 20 octobre 2011, le Centre de Formation Initiale des Militaires du Rang (CFIM) stationné à DIEUZE (57) assure actuellement la garde du drapeau du 18ème RT.

Nous Contacter

LES GROGNARDS

17, Rue du Champbeauvert

88000 EPINAL

secretaire@lesgrognards.fr

Recevoir la Newsletter

Partage Facebook

Traduction

French English German Italian Spanish

Suivez-nous sur Facebook

face book