Le Président de la République nous l'a annoncé hier soir, nous sommes, à partir de lundi, presque entièrement déconfiné, ce qui veut dire que nous allons pouvoir (en tout cas nous l'espérons), commencer à nous organiser pour la traditionnelle fête des Associations dans le parc de la Rotonde de Thaon les Vosges, qui a lieu traditionnellement début Séptembre. Cette année, nous allons travailler pour vous présenter une autre façette de notre formation.

 

Il est toujours tres agréable de lire ce genre de compliments de la part d'un professionnel, je n'ai donc pas résisté au plaisir de vous le faire partager. 

En ce 11 mai 2020, notre cher Président, après en avoir informé les adhérents de l'Association, à procédé avec l'aide de trois de ses membres (Jean, Jean Paul et Bernard) à la distribution de gels et solutions hydroalcooliques à la salle de répétition, située rue Loïs Pratt a Thaon.
Il s'est ensuite rendu, avec son véhicule personnel, aux domiciles éloignés de certains Grognards... Archettes, Padoux, La Bresse, Cornimont, Basse sur le Rupt, Ventron, St Amé, Grange sur Vologne, Raon l'Etape, etc etc... pour la distribution en direct.
A noter que quelques lots sont encore à disposition à Thaon, chez Bernard PIDOLOT, qui se chargera de contacter les intéressés pour remise "en mains propres"
Un grand merci à Julien, qui, comme à l'accoutumé, à fait preuve d'une belle initiative.

 

 

Epinal le 08/05/2020,

Julien PIERREL

Président de l’Amicale des Anciens Musiciens du 18ème RIT

Les Vice-Présidents

Le Bureau – Le Comité

Lettre aux Grognards d’Epinal – aux conjoints et leurs foyers – COVID 19

Chers Amis,

Dans une période d’interrogations et d’incertitudes comme celle que nous traversons nous devons nous rappeler qui nous sommes.

Au-delà de la Musique qui nous unit, les relations amicales et fraternelles ont été inscrites en article un de l’acte fondateur du groupe.

Nous sommes aussi une amicale dans laquelle les anciens ont inscrit en article deux que nous devons venir en aide à tous les adhérents momentanément dans le besoin.

La crise qui nous frappe mondialement, liée à la pandémie de COVID-19 met à rude épreuve les liens qui nous unissent car elle nous sépare, elle nous éloigne et nous ne sommes pas tous égaux face à cette adversité inattendue et imprévisible.

Nous avons reçu, par différents moyens et j’en suis heureux, des nouvelles rassurantes de la plupart d’entre vous, même si vous avez pu être durement touché personnellement ou dans vos entourages.

A compter de la réception de ce courrier, chacun, chacune d’entre vous doit remonter à la présidence de l’association s’il est en difficulté et ne s’est pas signalé comme tel, ou, s’il observe une situation de difficulté matérielle ou humaine au sein de l’amicale.

Je vous invite également à multiplier les contacts, téléphoniques, numériques ou humains afin de s’assurer que tout va bien pour tout le monde et pouvoir remonter, le cas échéant, des situations difficiles.

A partir du 11 mai 2020, progressivement, vous allez percevoir un litre de gel hydroalcoolique offert par l’amicale à chaque foyer ainsi qu’un flacon de 100ml rechargeable, faites-en bon usage et n’oubliez pas les gestes barrières.

Bon déconfinement et vive la Musique des Anciens du 18 !       

Pour le comité,

Le Président,

Julien PIERREL 

Il y a soixante-quinze ans, au printemps 1945, plus de 700 000 hommes, femmes et enfants étaient regroupés dans ce qui restait de l’univers concentrationnaire et génocidaire nazi à l’agonie.

La moitié d’entre eux devait encore périr, notamment dans les marches de la mort, avant que les armées alliées, dans leur progression, n’ouvrent enfin les portes des camps sur une insoutenable vision d’horreur.
Les survivants de ce drame du genre humain, par leur esprit de résistance, leur volonté et leur profond attachement à préserver leur dignité, ont surmonté des conditions inhumaines malgré la présence et la menace permanentes de la mort.
Le 1er octobre 1946 s’achevait le procès de Nuremberg qui fondait la notion de « crime contre l’humanité » et posait les bases du droit pénal international.
Et pourtant, si les déportés ont su montrer dans les pires circonstances que la résistance face au crime demeurait toujours possible, leur persévérance à témoigner partout et auprès de tous ne suffit pas à faire disparaître la haine, le racisme, la xénophobie, l’antisémitisme et le rejet des différences.
Combattre sans relâche les idéologies qui affaiblissent notre modèle républicain et prônent le retour à l’obscurantisme et au fanatisme,
Promouvoir la tolérance,
Investir dans l’éducation morale et civique des jeunes générations.
C’est le message des déportés, qui veulent faire de la journée nationale du Souvenir des Victimes et des Héros de la Déportation, une journée d’hommage, de recueillement, et plus encore, d’engagement personnel.
La période dramatique de la déportation rappelle en effet cruellement que les êtres humains sont responsables de l’avenir qu’ils préparent à leurs enfants, et qu’ils partagent une même communauté de destin.

Ce message a été rédigé conjointement par :
La Fédération Nationale des Déportés, Internés, Résistants et Patriotes (FNDIRP)
La Fondation pour la Mémoire de la Déportation (FMD) et les Associations de mémoire des camps nazis
L’Union Nationale des Associations de Déportés, Internés, de la Résistance et Familles (UNADIF-FNDIR)

 

Cliquez sur l'image pour voir la vidéo facebook !

Jean Jacques et Joelle remercient les soignants et partent en voyage dans leur jardin et restent à la maison ! 

 

Nous Contacter

LES GROGNARDS

17, Rue du Champbeauvert

88000 EPINAL

secretaire@lesgrognards.fr

Recevoir la Newsletter

Partage Facebook

Traduction

French English German Italian Spanish

Suivez-nous sur Facebook

face book